Annonce

Les récompenses du PARE 2017

Le PARE (Parapsychological Association Research Endowment) vient de décerner 3 récompenses à des parapsychologues travaillant sur différents sujets liés à la vision à distance ou sur la conscience.

Source : http://parapsych.org/articles/0/448/2017_pare_awardees.aspx

Igor Grgić, Debra Lynne Katz, et Patrizio Tressoldi qui ont étudié la vision à distance associative (Associative Remote Viewing) pour mieux comprendre les causes possibles menant soit à un succès, soit à un échec dans ce genre de protocole. Le principe de l’ARV est simple : à une question donnée (dont la réponse sera connue dans un futur proche), on propose plusieurs réponses possibles. Chaque réponse est associée à une image. On associe une référence à une enveloppe qui contiendra l’image de la réponse. On demande à des voyants à distance de décrire ce qu’elle contiendra. Quand la réponse est connue, on enferme l’image correspondante dans une enveloppe et on vérifie les résultats.

Les Projets Scientifiques Intuitifs ont collaboré cette année avec Mme Katz sur une expérience d’ARV qui consistait à déterminer qui serait le prochain président des États-Unis d’Amérique. Notre résultat correspondait à une des cibles qui avait été donnée, cependant l’expérience n’a pas permis de vraiment confirmer l’hypothèse de Mme Katz. Au contraire, il y a eu pendant cette expérience un fort effet de déplacement, c’est à dire qu’un nombre significatif de participants ont correctement décrit les autres cibles. Pour lire cette étude, retrouvez-la dans l’excellent magazine Eight Martinis de Daz Smith (numéro 15, ISSN 2045-2470).

Göran Brusewitz a quant à lui étudié les liens entre jumeaux. Il mit en évidence au travers d’un échantillon de plus de 5400 jumeaux les liens télépathiques, de sensations à distance que peuvent éprouver de vrais/faux jumeaux, aussi bien hommes que femmes.

 

 

 

Alejandro Parra et Jorge Villanueva ont conduit des ateliers pour comprendre les phénomènes de guérisons à distance. Ils ont étudié en particulier les liens entre guérisseurs et leurs traits de personnalité. Ils ont mis en évidence que les « bons » guérisseurs présentaient un niveau d’écoute corporelle, d’empathie et d’extraversion plus élevé que la moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *